Ban climat

Climat

Pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5 ºC, il faudrait modifier rapidement, radicalement et de manière inédite tous les aspects de la société, a déclaré le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) dans le cadre d’une nouvelle évaluation. Outre les avantages évidents pour les populations et les écosystèmes naturels, le fait de limiter le réchauffement à 1,5 °C et non à 2 °C permettrait également de faire en sorte que la société soit plus durable et plus équitable.

Que se passerait-il si la température augmentait de 2°C d’ici 2100 ?

  • Miami, Tokyo et Amsterdam seraient englouties sous les eaux
  • Les cyclones et les ouragans seraient plus intenses
  • Le monde enregistrerait  des records de chaleur
  • Jusqu’à 40°C à Paris et 43°C à Nîmes
  • L’Europe connaîtrait des épisodes de froid polaire
  • Selon l’ONU, il y aurait 280 millions de réfugiés climatiques en 2050
  • Victimes de cyclones, d’inondations, de sécheresses et de typhons
  • 100 millions de personnes basculeraient de la pauvreté en 2030 selon la Banque mondiale
  • Selon l’ONU, 600 millions de personnes pourraient souffrir de malnutrition d’ici 2080
  • 150 millions de personnes en plus seraient exposées au paludisme
  • Une espèce animale sur 6 pourrait disparaître
  • 490 millions de personnes seraient exposées à une pénurie d’eau
  • Les feux de forêt seraient plus fréquents et plus étendus
  • 70% du permafrost (sol gelé en permanence) pourraient fondre
  • les glaciers de basse altitude pourraient perdre 80% de leur volume
  • Les océans perdraient en oxygène et en vie
  • La montée des eaux atteindrait 1,10m d’ici 2100
  • Et pourrait atteindre 5m d’ici 2300

Rejoignez le sommet Recréer le FUTUR pour découvrir les solutions proposées pour contribuer à réduire notre empreinte carbone et réduire notre influence néfaste sur le climat.

 

Climat urgence climatique