london1

DEPUIS 2 MOIS, LE ROYAUME-UNI N’UTILISE PLUS DE CHARBON POUR PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ

LE ROYAUME UNI N’UTILISE PLUS DE CHARBON POUR PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ

L’épidémie du coronavirus a probablement accéléré une démarche déjà entamée par le Royaume Uni depuis quelques années. En effet, selon la BBC, le pays se passe désormais de charbon pour produire de l’électricité depuis 2 mois ce qui est un véritable record. Le confinement a fait baisser la demande en énergie. “La demande globale a baissé de 18 % par rapport à la même période l’année dernière”, précise The Times.  Cela fait près d’une dizaine d’années que nos voisins britanniques ont réduit de manière drastique leur dépendance à cette source d’énergie extrêmement polluante.

Selon lemondedelenergie.com, le Royaume-Uni a réussi à diviser par deux depuis 2013, les émissions de son secteur de production d’électricité grâce au développement des énergies renouvelables (en particulier l’éolien offshore), le gaz ou encore le nucléaire.

La date de la dépendance au charbon dans le pays datait du 12 janvier 1882, date de la mise en service de la première centrale au charbon à Londres. 138 ans plus tard, le Royaume Uni entre dans une nouvelle ère quant à la production de son électricité et est en passe de réussir sa transition énergétique. 

Il y a encore dix ans, environ 40% de la production d’électricité au Royaume Uni provenant des centrales à charbon mais cette part dans le mix énergétique britannique ne cesse de diminuer. En 2016, le charbon représentait environ 25% du mix énergétique.

Au printemps 2019, le pays avait déjà franchit une étape majeure durant une semaine sans charbon. Durant ces 7 jours, les citoyens britanniques ont consommé une électricité produite par le gaz naturel (45%), le nucléaire (21%), l’éolien (12%), la biomasse (6%) et le solaire (5%).